Mardi
21
mai
Sans la foi, il est impossible de plaire [à Dieu].
Hébreux 11. 6
Ayant donc été justifiés sur la base de la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ.
Romains 5. 1
La foi chrétienne

La foi est la conviction intime de l’âme en présence des pensées de Dieu. On croit la Parole de Dieu qui les révèle, on la reçoit comme étant vraie, en toute simplicité et humilité, parce qu’elle a le cachet de l’autorité du Dieu souverain. Dans la Bible, suivant le contexte, le mot “foi” peut présenter différents aspects.

– La foi est le moyen du salut éternel et définitif de l’homme : “Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé” (Actes 16. 31). “C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi…, non pas sur la base des œuvres” (Éphésiens 2. 8, 9).

– La foi est l’ensemble des vérités que nous enseigne la Bible. Nous avons à la maintenir dans son intégrité : “combattre pour la foi qui a été une fois enseignée aux saints” (Jude 3).

– La foi est la confiance tranquille en Dieu dans les circonstances variées de la vie journalière : “Ayez foi en Dieu” (Marc 11. 22), a dit Jésus à ses disciples, qui lui ont demandé un jour : “Augmente-nous la foi !” (Luc 17. 5).

– Cette foi confiante est un don de l’Esprit Saint. Le croyant peut recevoir une grande mesure de foi qui le rend capable d’agir pour le bien de l’Église : “À l’un est donnée… la parole de sagesse ; à un autre la parole de connaissance… à un autre encore la foi, par le même Esprit” (1 Corinthiens 12. 8, 9).

– Enfin, la foi est la motivation de l’activité des témoins de Dieu dans le monde. Ils sont animés et enhardis par la foi, qui est “l’assurance de ce qu’on espère, et la conviction de réalités qu’on ne voit pas” (Hébreux 11. 1).